Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 15:27

 Brouage, Fort Boyard, Cordouan, phare de Cordouan, pointe de Chassiron, couchers de soleil, Charente-Maritime, Océan Atlantique,photos Charente-Maritime, photos couchers de soleil, photos Solange Tellier, Gustave Flaubert, Chateaubriand, le ciel était rose la mer tranquille,
coucher-de-soleil-boyard-blog.jpgcoucher-de-soleil-chassiron-blog.jpg
coucher-de-soleil-brouage-blog.jpgcoucher-de-soleil-cordouan-blog.jpg
©St. février2009

« Le ciel était rose, la mer tranquille et la brise endormie.
Pas une ride ne plissait la surface immobile de l’Océan sur lequel le soleil à son coucher versait sa lumière d’or. Bleuâtre vers les côtes seulement, et comme s’y évaporant dans la brume, partout ailleurs la mer était rouge et plus enflammée encore au fond de l’horizon, où s’étendait dans toute la longueur de la vue une grande ligne de pourpre. Le soleil n’avait plus ses rayons ; ils étaient tombés de sa face et noyant leur lumière dans l’eau semblaient flotter sur elle. Il descendait en tirant à lui du ciel la teinte rose qu’il y avait mise, et à mesure qu’ilsdégradaient ensemble, le bleu pâle de l’ombre s’avançait et se répandait sur toute la voûte. Bientôt il toucha les flots, rogna dessus son disque d’or, s’y enfonça jusqu’au milieu. On le vit un instant coupé en deux moitiés par la ligne de l’horizon, l’une dessus, sans bouger, l’autre en dessous qui tremblotait et s’allongeait, puis il disparut complètement ; et quand, à la place où il avait sombré, son reflet n’ondula plus, il sembla qu’une tristesse tout à coup était survenue sur la mer. »


J'ai toujours cru que cette prose poétique apprise lorsque j'étais en cours moyen était l'oeuvre de Gustave Flaubert. Il semblerait pourtant que ce dernier n'ait fait que pasticher Chateaubriand. Je suis en tout cas reconnaissante à l'institutrice qui m'avait fait découvrir que je prends plaisir à faire écrire à mon tour dans le cahier de poésies de mes élèves. Par contre je suis toujours embarassée quand il s'agit d'y faire figurer l'auteur ...

si vous avez la réponse ...



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hadj Ben Brahim 08/04/2011 14:26



Le début du texte jusqu'à océan m'a toujours été, entre autres, récité par ma mère étant enfant qui l'a elle-même apprise à l'école. Elle me disait qu'il faut suer une goutte et demi pour
composer un vers d'une telle harmonie. Je n'avais jamais su qu'il faisait partie de la prose que je viens de lire. Même ma regrettée mère a dû l'oublier. J'aurai voulu avoir la présence d'esprit
de faire cette recherche sur le net alors qu'elle était encore en vie il y a de cela huit mois. Il y aurait eu certainement beaucoup d'émotion pour elle de revisiter cette prose poétique, les
souvenirs d'enfance qui auraient refais surface, chacun pour ce qui nous concerne. Elle avait 88 ans. Merci d'avoir été celle par qui un pan de mon enfance a été éclairé.



Amb55 08/04/2011 14:58



Je suis vraiment très touchée par votre commentaire Hadj. Ce sont de telles proses, tellement poétiques, qui font avancer les coeurs vers la beauté du monde et votre maman semble vous avoir fort
bien transmis cela. Où qu'elle se trouve je suis sûre que pour elle le soleil garde ses plus belles couleurs, et qu'elle profite chaque soir des couchers qui nous échappent. 


Mais je n'ai toujours pas la réponse. Qui de Chateaubriand ou de Flaubert, le premier ... ?


Poétiquement.


Solange.


_______________________________________


Réservation pour le Theil jusqu'au 31 mai :http://siletheilmeracontait.wordpress.com


 



Gérard Mathé 17/04/2010 22:23



Je connaissais moi aussi ce texte (sans pouvoir le citer entièrement bien sûr). J'ai donc fait plusieurs recherches sur internet : il s'agit bien d'un texte de Flaubert qui fait partie de
l'ouvrage "Par les champs et par les grèves". (Pas celles de la SNCF (Lol)).


Une visite sur mon blog vaut bien que je rende cette visite au tien. Tu mélanges ici très bien informations et réflexions personnelles. C'est toujours un plaisir de te lire.


Amicalement


Gérard de Champniers.



Amb55 18/04/2010 09:46



Bonjour Gérard,


Plaisir partagé donc.  Ton blog me permet, à moi, exilée dans mon PDC, de compléter les infos de notre journal préféré, et de lire ce que les amis écrivent. Plus facile ainsi de mettre un
visage sur les articles.  Merci à toi d'avoir fait remonter ce post qui commence à dater. D'après tes recherches donc, la paternité en reviendrait uniquement à Flaubert ...Merci pour ta
recherche. Bon dimanche à toi.