Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 22:42
vendanges, Fleurac, Charente, raisin, vin, chai, cognac, automne, poème,DSC02500.JPG
Les vendanges  sont finies.
L’automne a ramassé ses derniers fruits.
Dans le chai plus de bruit
Les pressoirs se sont tu.
Un pas de plus
Vers la morte saison.
Hiver, triste chanson.
©St.09-08logo-copygright.gif

Partager cet article

Repost 0

commentaires

janine laval 24/10/2010 18:22



Un petit signe de la tortue ninja, je viens de découvrir avec bonheur que tu es aussi sur Fbook. Je te ferai coucou plus souvent, c' est le seul site où je passe à peu près tous les jours,
dorénavant. J'ai dû abandonner presque tous les forums, j'ai trop d'occupations différentes pour continuer ainsi !


 


Bisous.


Janine



fabienne 18/10/2010 12:19



très joliment écrit....les vendanges terminées


reposant dans son lit, le vin se fait désirer ...


 



Amb55 18/10/2010 18:41



Merci Fabienne



sister for ever 15/10/2010 11:08



Je me suis inscrite à ta «newsletter» (et ça marche!!) ce qui me permet d'être prévenue quand tu écris... Pas si triste l'hiver, allons!!! Bisous



Amb55 15/10/2010 14:13



chère Sister,


Merci de ta persévérance à garder ce lien, distant mais néanmoins chaleureux entre nous, ce lien dont le fil reste mon blog. Je pense que tu as dû garder dans tes favoris le lien de mon autre
blog, le premier, le petit frère de celui-ci que j'hébergeais sur la plate-forme de Sud-Ouest. Effectivement, Sud-Ouest a modifié tous les liens d'accès. Le nouveau lien pour ce blog en sommeil
est désormais le suivant http://solange16.blogs.sudouest.fr/ . Sans doute est-ce
ce lien obsolète qui fait  que les fils se mélangent sur ton ordi  .


Pour la news-letters de ce blog-ci, j'avoue que tout se déroule sans que j'intervienne et que je n'ai jamais cherché à savoir comment cela fonctionnait. Je ne sais même pas parmi mes visiteurs
qui y est abonné. Mais cela m'a l'air en effet pratique. 


C'est un peu frustrant d'ailleurs, de savoir que certaines personnes passent régulièrement sur mes pages et n'y laissent jamais le signe de leur passage. ça me chagrine un peu. Pour ma part,
quand je passe sur un blog qui me plaît je ne repars jamais sans mettre un petit mot. Enfin ... rien de cela n'est grave, pas même l'hiver tu as raison de le souligner. Mes poésies si elles
reflètent parfois mes états d'âme sont aussi l'expression d'autres choses, que je ressens sans vraiment m'en attrister. Ce ne fut pas toujours le cas. Ce qui m'a amenée à la poésie c'est en effet
quelque chose de douloureux, mais je pense avoir passé ce cap où la souffrance fait écrire et où l'écriture peut aussi faire souffrir. Tu vas me dire c'est du masochisme... Pas tant que ça et à
me promener de-ci, de-là, à relire Baudelaire, Verlaine ou Rimbaud je me dis que la poésie ne naît pas par hasard. Allez, je soliloque là, même si c'est à toi que je réponds, Sister et que je
sais que tu sauras comprendre. 


Merci en tout cas de tes visites et je t'embrasse bien amicalement. 



Amb55 13/10/2010 23:21



 et tant pis pour ceux qui ont déjà lu ailleurs ce petit poème. Je n'écris plus guère et me contente de vivre sur mes réserves. Je veux dire mes réserves de plume, évidemment.