Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 12:09

orchidées, charente, limodore, feuilles avortées, photos solange tellier

DSC00041.JPGDSC00042

DSC00043

le limodore à feuilles avortées - 13 mai 2012 - Charente

©Solange Tellier

Repost 0
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 18:47

orchidées, charente, ophrys araignée, orchis homme-pendu, sur les pas du loup, salle moussac

13 mai 2012

DSC00069.JPG

orchis homme-pendu

DSC00075.JPG

ophrys araignée

©Solange Tellier

Repost 0
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 20:23

orchidées, orchis pourpre, salle moussac, salles de villefagnan, charente, coteau calcaire,

13 mai 2012

DSC00021.JPG

orchis pourpre

DSC00025

©photos Solange Tellier

à suivre ...

 

voir aussi : ophrys apifera - juin 2010

Repost 0
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 09:57

migration, grues, lac du Der, Chantecoq, Champagne, février, mars, printemps, coucher, soleil, vol,

Elles étaient là, bien présentes à toute heure du jour autour du lac, et le soir de passage pour rejoindre leur île de Chantecoq se baignant dans le soleil à son coucher

gruegrosplanblog.jpg

volenvblog.jpg

gruescoucherblog.jpg

volcoucherblog.jpg

©photos Solange Tellier

février 2012

logo-copygright.gif

Repost 0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 12:15

Saint Valentin, poème, amour, roses, Solange, aimer, calendrier, photo, photo-compo, photo Solange Tellier, poésie Solange Tellier

 saint val

Saint Valentin
Aujourd’hui ou demain…
Nul besoin de calendrier
Pour savoir quel jour s’aimer
 

 

logo-copygright.gif©St.02.07

 

et vice-versa l'occasion de dire à des personnes à qui nous n'avons pas l'habitude de dire "je t'aime" de le faire par un petit mot, ou une petite attention.

Ce matin, un petit élève qui me dit "Bonne Saint-Valentin maîtresse", et qui répond à ses camarades qui se moquent gentiment "eh bien c'est le jour où l'on dit à tout le monde qu'on les aime". Et à la boulangerie, ce monsieur qui commande trois gâteaux "à envelopper séparément" ; "c'est pour offrir à trois petites mamies" et la boulangère qui lui fait remarquer "c'est pour la Saint-Valentin" il répond que "c'est précisément une occasion supplémentaire de faire plaisir".

Savoir dire "je t'aime" n'est pas seulement le fait des amoureux. Deux beaux exemples ce matin. Deux exceptions qui confirment (?), qui vont à l'encontre de (?) la règle. 

 

Repost 0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 08:48

venceslas Orval tombeau abbaye belgique gaume poème photo

Il y a Venceslas, et Venceslas. Celui de l'abbaye d'Orval en ruines, n'est pas celui du calendrier et pourtant c'est le seul que je connais et sa visite à chaque fois met en moi la même émotion. Et puis, tant de hasards qui n'en sont pas toujours, totalement.

 

Orval

Fraîcheur d’un soir d’automne.
Sérénité. Volupté.
Odeurs d’arbres et de mousses mêlées 
teintes mordorées.
 Val d'Or,
t'aimer encore.
Lieu sacré
Calme délicieux. 
Les oiseaux se font silencieux.
Pousser la porte.
Entrer dans ce sanctuaire
d’ombres et de lumière.
Amour pour seul maître.
Ruines sacrées.
Chemin mystérieux.
Petits carrés d’herbes parfumée
Clin d’œil de Mathilde
Quelque part cachée.
Dans l’eau claire même reflet.
Dans cet anneau sacré.
Pour la vie.

Les voûtes découvertes
Laissent les pans de murs
Elever leurs grands bras
Vers le ciel ingrat.

Dans la rosace trouée
Un arbre redessine le vitrail brisé.
Wenceslas. Tu dois bien ici t’ennuyer.

Orval
dans le secret de tes allées
je reviendrai 
me perdre pour t'aimer.   
©St.janvier 2007
tombeau-de-wenceslas-orval.jpg
Repost 0
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 15:44

blaye centrale nucléaire blayais estuaire Gironde Tchernoblaye lundi pâques manifestation rassemblement anti-nucléaire

Nous étions plus d'un millier hier à pique-niquer devant la centrale du Blayais - cliquer sur le titre de l'article pour voir les photos en pleine page

DSC08392DSC08414greenpeace

DSC08398 

 

 

 

 

 

 

plus d'une cinquantaine de Charentais sur le site - le groupe "La Collectore" et les déchets oubliés - Greenpeace, pas absent - nuage ( radioactif ?) sur les manifestants-  photos Solange Tellier

diaporama ici

Repost 0
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 08:05

saint Valentin poème amour  roses  aimer calendrier  photo  Solange Tellier saint val

Saint Valentin
Aujourd’hui ou demain…
Nul besoin de calendrier
Pour savoir quel jour s’aimer
 

 

Repost 0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 17:58

pantoum poème malais Baudelaire harmonie soir  pantoun pantun Louisa Pène-Siffert Hugo Marguerite Valois Angoulême première terminale A

 

Savez-vous ce qu'est un pantoum ?

Pour ma part, j'ai dû savoir cela du temps où sur les bancs de Marguerite de Valois je faisais mes littéraires humanités en première et terminale A. Mais j'avoue que j'avais bel et bien oublié. Pourtant Dieu sait si je les aime les Fleurs du mal. Il m'arrive encore de sortir de mes étagères ce classique livre de poche à la tranche orangée, édition de 1974 pour chercher entre ses pages jaunies celle qui me fera voyager entre spleen et idéal. Seulement voilà, à ne vouloir de la poésie qu'exprimer sa liberté, sans contrainte ni règle, j'avais oublié le pantoum, poème qui doit ses origines à une forme malaise demandant à la fois rigueur et dextérité.

Il a fallu que je rencontre il y a quelques jours le jeune directeur artistique de la compagnie Pantoum pour me faire souffler ce qu'était le pantoum. Alors avec le lien vers la très informelle informée wikipédia je vous livre celui des pantoums que j'ai préféré. Une oeuvre de la jeune Louisa Pène-Siffert morte à l'âge de 20 ans. Quant à Harmonie du soir de Baudelaire que je trouve aussi très belle, il paraît que c'est un faux pantoum.

Bon, alors si maintenant, il faut démêler le vrai du faux ... je n'ai plus qu'à retourner à Marguerite ou les A doivent aujourd'hui s'appeler L.

Vraiment j'ai vingt ans révolus,
Ma première enfance est enfuie.
- Hélas ! les beaux jours ne sont plus,
C'est l'automne, voici la pluie.
Ma première enfance est enfuie,
Mes premiers muguets sont passés.
- C'est l'automne, voici la pluie,
Les nuages sont amassés.
Mes premiers muguets sont passés,
Mon aubépine est effeuillée.
- Les nuages sont amassés,
La prairie est toute mouillée.
Mon aubépine est effeuillée,
Et j'ai pleuré sur ses débris.
- La prairie est toute mouillée,
Plus de soleil, le ciel est gris.
Et j'ai pleuré sur ses débris.
Pourtant, ce n'était rien encore.
- Plus de soleil, le ciel est gris,
Le bois de rouge se colore.
Pourtant ce n'était rien encore,
D'autres fleurs s'ouvraient sous mes pas.
- Le bois de rouge se colore
Mais le beau temps ne revient pas.
D'autres fleurs s'ouvraient sous mes pas
J'ai teint de mon sang leurs épines.
- Mais le beau temps ne revient pas,
La sève descend aux racines.
J'ai teint de mon sang leurs épines.
Adieu, fleurs qu'on ne peut cueillir.
La sève descend aux racines,
La nature va défaillir.
Adieu, fleurs qu'on ne peut cueillir :
Joie, amour, bonheur, espérance !
- La nature va défaillir
Dans une indicible souffrance.
Joie, amour, bonheur, espérance,
Que vous étiez beaux autrefois !
- Dans une indicible souffrance,
Faut-il que tout meure à la fois ?
Que vous étiez beaux autrefois,
Au clair soleil de la jeunesse !
- Faut-il que tout meure à la fois ?
Est-il sûr qu'un jour tout renaisse ?
Au clair soleil de la jeunesse,
Pauvre enfant d'été, moi, j'ai cru.
- Est-il sûr qu'un jour tout renaisse,
Après que tout a disparu ?
Pauvre enfant d'été, moi, j'ai cru !
Et tout manque où ma main s'appuie.
Après que tout a disparu,
Je regarde tomber la pluie.
Et tout manque où ma main s'appuie.
Hélas ! les beaux jours ne sont plus.
Je regarde tomber la pluie...
Vraiment, j'ai vingt ans révolus.

Louisa Pène-Siffert

Harmonie du soir 



Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir;
Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir;
Valse mélancolique et langoureux vertige!

Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir;
Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige;
Valse mélancolique et langoureux vertige!
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir!
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir;
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige!
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir!

Les Fleurs du mal - Spleen et Idéal - Charles Baudelaire


fleurs-du-mal-photo-blog.jpg
                                           Les fleurs du mal. Texte intégral. 
                                               Livre de poche édition 1974

La compagnie Pantoum - article de presse- 
 
Repost 0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 00:11

A compas de corazon flamenco gitana federico garcia lorca charente 27 palène canopée rouillac ruffec jarnac

a compas de corazon modifié blogdanse DSC02960

©Solange Tellier. Droits Réservés.logo-copygright.gif

la gitana de Federico Garcia Lorca

De retour en Charente. Soirée à la Canopée à Ruffec le 11 février. Un régal pour les yeux et le coeur.

Repost 0